LET’S BE GREENER

Green is the New Black

Du 30 Novembre au 11 Décembre à Paris aura lieu la Cop21. C’est au Bourget que va se dérouler le 21e sommet des Nations Unies sur le dérèglement climatique. Des délégations de 196 pays vont s’efforcer de trouver des solutions pour lutter contre ce fléau. Je me suis donc posé la question de savoir ce que cela implique à mon échelle. Mis à part le tri sélectif, l’abandon du bain pour la douche, privilégier les fruits et légumes de saison, éviter de laisser couler l’eau quand je me brosse les dents, ne pas laisser d’appareil en veille et préférer les transports en commun (même si c’est difficile), What else… ? comme dirait George.

Je me suis penchée sur la question en tant que styliste.

Ce n’est plus un secret pour personne, l’industrie textile utilise des produits chimiques très dangereux. Elle engendre une pollution massive des eaux impliquant les produits utilisés lors du traitement humide, de la teinture ou de l’imperméabilisation. On y retrouve des perturbateurs endocriniens, comme la nonylphénol, qui ont des propriétés de féminisation chez les animaux notamment ceux du monde aquatique. Mais aussi des phtalates, et même des métaux lourds. Est-il vraiment possible d’imaginer les conditions de vie des populations alentour ? L’ensemble du secteur se doit de réagir… !

Des mannequins en robes de marques et masques à gaz sur un catwalk ? C’est le dernier coup de Greenpeace pour dénoncer le rôle de l’industrie textile dans la pollution. Le show s’est déroulé en Indonésie sur un podium érigé au milieu de rizières dont l’eau, noire et jonchée de déchets, provient du fleuve Citarum, l’un des plus pollués du monde.

Cette association militante lance en 2011 une campagne coup de poing,  »DETOX », en collaboration avec les marques qui le souhaitent. Un objectif, le « zéro rejet » en 2020 en trouvant des substituts chimiques durables et respectueux de l’environnement. En prônant la transparence, l’ONG nous révèle le classement des acteurs de l’industrie textile. Chez les Detox leader (qui ont sensiblement changé leur processus de production), nous retrouvons : H&M, G-Star, Esprit, Mango, Puma, Adidas, Valentino, Levis, Zara, Burberry, Mark&Spencer, Benetton et C&A. En revanche, chez les Detox Losers, sont présentes de grandes entreprises françaises comme Hermes et le groupe LVMH/Christian Dior, ainsi que Versace, Gap et D&G.

static1.squarespace

FIONA

One thought on “LET’S BE GREENER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s