Un seul être vous manque …

Mais tout n’est pas dépeuplé ! Pierpaolo Piccioli garde le cap après avoir perdu Maria. Ouf ! Sauvés !

Maria Grazia chez Dior, c’était donc la première collection du designer en solo et la magie opère encore ! Les robes brodées de différentes longueurs se succèdent dans des dégradés de roses et de verts dans un salon parisien … Place à la grâce.

sans-titre-315

La maison Italienne nous régale encore une fois de sa multitude de plissés, fronces, broderies, jacquards, brocarts, volants, envolées fluides et transparences gracieuses. Les dessins revisités du Jardin des délices de Hieronymus Bosch, les imprimés ou broderies d’oiseaux fantastiques viennent se poser sur les robes inssuflant cette poésie qui nous est chère chez Valentino. Une collection néo-romantique qui mixe l’ancien et le contemporain dtrfyg6

Sans oublier ces micros sacs en cuir cloutés et ces poudriers passés en bandoulière sur des chaînettes dorés !

Bravo Piero !dtrfyg8

FIONA

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s